L'histoire de la ville thermale de Salies-de-Béarn

Les propriétés exceptionnelles de l'eau thermale de Salies-de-Béarn sont connues depuis l'Age de Bronze.

Age de Bronze

L’eau salée est exploitée à Salies-de-Béarn depuis l’Age de Bronze.
Les exceptionnelles propriétés de conservation du sel étant déjà connues, la ville se construit autour de la source salée.

19ème siècle

C’est le docteur Charles Nogaret qui est le premier à plonger un patient dans les eaux de Salies auxquelles il reconnaît des vertus ancestrales. Au milieu du 19ème siècle, les habitants de Salies ont l’habitude de se baigner dans le bassin de la fontaine. Ils sont considérés comme des plus robustes et on constate que les blessés salisiens guérissent plus vite que les autres.

Dès 1852, le docteur Charles Nogaret, ayant déjà testé les bains à son domicile, installe deux baignoires dans la saline. Le succès et la guérison sont au rendez-vous.

En 1857, le premier établissement thermal de Salies-de-Béarn est construit. C’est un bâtiment assez modeste situé non loin de la saline comprenant quinze cabines. Les premiers utilisateurs sont les Salisiens qui viennent prendre un bain d’une heure au prix de cinquante centimes !

Le succès est tel qu’en 1880 l’agrandissement de l’établissement est indispensable. On ajoute vingt deux baignoires. En 1882, le nombre de bains délivrés à Salies est de 26 200, puis de 54 880 quatre ans après.

Malheureusement, le jeudi 6 septembre 1888, un incendie se déclare dans l’aile gauche. Le lendemain matin, l'établissement n’est plus qu’un amas de cendres…

La décision de reconstruire est immédiate. L’architecte Adrien Lagarde est chargé du projet. Il le traitera avec la liberté de son temps. La cure est devenue synonyme de plaisir, détente, luxe et évasion… Il s’inspire de l’architecture orientale et de la Mosquée de Cordoue pour la bichromie - les deux couleurs rouge et blanc - et pour la tour de l’eau aux faux airs de minaret.

L’inauguration se fait en 1889. Seule la grande entrée et l’aile gauche, réservée au premières classes, sont terminées. La hiérarchie des classes est alors très marquée à Salies puisque les cabines de seconde classe sont reléguées dans un hangar près de la saline. Cette distinction prend fin en 1893 quand un nouvel incendie détruit le bâtiment et qu'une nouvelle aile est construite, portant le nombre de baignoires à quatre vingt.

L’établissement est définitivement terminé en 1894. Commence alors la période faste du thermalisme à Salies. On peut encore admirer les grands hôtels qui accueillaient les curistes de l’époque.

21ème siècle

L’établissement a été agréablement rénové à l’intérieur et se présente en deux parties :

  • l'aile dédiée à la cure,
  • le côté réservé au Spa Thermal des Bains de la Mude avec ses espaces Aquatiques, Fitness, Bien-être et Beauté.

Le nombre de curistes ne cesse d’augmenter. L’activité remise en forme voit le nombre de ses adeptes croître sans cesse.

2017 marque l'ouverture de l'Escale Sensorielle. En créant ce produit exceptionnel, de dimension européenne, à fort potentiel attractif et touristique, les Thermes de Salies donnent aux vocables création et innovation tout leur sens.

Le Spa des Thermes de Salies est devenu une destination touristique chargée d'histoire grâce au fastueux établissement thermal du 19ème siècle et tournée vers l'avenir avec des équipements et des prestations uniques et innovants.

Porteur d'innovation, l'établissement défie le temps.

Haut de page